Votre inscription a bien été prise en compte.

OK
×

Les concerts de poche étaient à Houplines

Lauréat 2015 de La France s’engage, l’association les concerts de poche proposait, samedi, un voyage musical inédit

Voir l'article

3 questions à Fabrice Hégron

Co-fondateur d’En Direct des Eleveurs

Voir l'article

La France s'engage
Le forum 2017

Retour sur cette deuxième édition

Voir l'article

Votes

Merci à tous !

Une mobilisation record !

Voir l'article

Le Tour de l'Engagement

Le rendez-vous de tous ceux qui veulent s'engager !

Voir l'article

Patrick Kanner visite l’association « La Cravate solidaire »

Voir l'article

CÉRÉMONIE D’ANNONCE
DES 10 LAURÉATS
LA FRANCE S’ENGAGE AU SUD

Voir l'article

TROISIÈME RENCONTRE
DE LA COMMUNAUTÉ
« LA FRANCE S’ENGAGE »

Retour sur la préparation de deux rendez-vous majeurs : le Tour de l’engagement et le Forum 2017

Voir l'article

70 OPPORTUNITÉS
DE BÉNÉVOLAT POUR
QUE TOUTE LA FRANCE S’ENGAGE !

Voir l'article

La France s'engage
Le Forum 2016

Retour sur 2 jours d’engagement

Voir l’article

LA FRANCE S’ENGAGE
AU SUD

Découvrez la France s'engage à l'international et déposez votre candidature

En savoir plus

      Les candidatures sont à présent clôturées

      QU’EST-CE QUE La France s’engage ?

      La France s’engage est le label qui distingue les projets les plus innovants et utiles à la société. La France s’engage accompagne le changement d’échelle de ceux qui font bouger la France !

      S’informer

      Chantier présidentiel de François Hollande, porté par Patrick Kanner, Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, La France s’engage accompagne et soutient des projets innovants d’intérêt général.

      En savoir plus

      Découvrir
      tous les projets

      Éducation, culture, solidarité, écologie, santé, citoyenneté… Ils ont des solutions innovantes et utiles à la société.

      En savoir plus

      SUIVEZ LA COMMUNAUTE #LaFrancesengage

      La France s’engage est la communauté de tous ceux qui portent un projet innovant, utile à la société, et qui font bouger la France.

      La France s'engage

      #MaVieDeBadge en direct du Portugal ! #LiveIDE2017 #Portugal https://t.co/xhTI7muQga

      Il y a 6 heures

      La France s'engage

      Si la France s'engage aussi pour les adultes autistes j'ai une cause à vous proposer : Journaliste et mère ( vieillissante) d’un fils autiste de 36 ans, avec l’association ASAP- Les Petites Victoires, je me bats pour ouvrir un foyer de vie pour douze adultes autistes dans le 11ème arrondissement de Paris. Notre projet a obtenu l’approbation de la Direction de l’Action Sociale de l’enfance et de la Santé mais, malgré nos efforts, nous sommes dans l’incapacité de trouver les murs pour l’héberger. Les bailleurs privés nous opposent un refus dès qu’ils entendent le mot « autisme » et les bailleurs sociaux disent ne pas avoir de locaux à nous proposer. Le gouvernement vient d’annoncer un 4ème plan autisme. Hélas, il s’adresse surtout aux autistes de haut niveau: ceux qui peuvent suivre une scolarité normale avec l’aide d’un AVS. Ce n’est pas le cas de mon fils ni de la grande majorité des autistes français. Autre facteur d’inquiétude: une floraison de projets de « foyers XXL » regroupant 50, 60 voir 168 autistes !( Tribune de l’association Sésame autisme) Le but affiché : tenir la promesse de campagne d’Emmanuel Macron « plus de départs d’autistes Français pour la Belgique » Il est vrai qu’en France, faute de structures, des milliers d’autistes adultes partent en Belgique, mais « Zéro autiste sans solution » ne doit pas ouvrir la voie à cela ! Ces structures de masse représentent un danger de régression et de violence. Si, pendant de longues années, nous nous sommes battus, pour tirer nos enfants vers le haut ce n’est pas pour les condamner à ces ghettos. Nous voulons pour eux, une vie de qualité, la plus normale possible, à Paris, ville qu’ils connaissent et dont ils aiment fréquenter les musées, cinémas, salles de concerts, magasins, gymnases et piscines et où vivent leurs parents. Mon fils est né en 1981, une époque où le mot autisme n’était pas encore entré dans le langage courant, une époque où on ne se proposait pas d’éduquer les autistes. On se contentait d’attendre « que leur désir émerge » et s’il n’émergeait pas ils se retrouvaient à l'hôpital psychiatrique lorsqu’ils devenaient trop ingérables, trop violents ou trop vieux et n’avaient plus de famille pour s’occuper d’eux. Je me suis battue pour lui ouvrir une autre voie et les résultats sont là. Il y a 30 ans n’aurais jamais cru que mon enfant sévèrement autiste, qui hurlait si on changeait la couleur de son pyjama, hyperactif et anorexique, chez qui la vue d’une orange sur la table provoquait des hauts le cœur puisse participer à la préparation d’un repas, passer avec mention le concours de musique Léopold Bellan (11) assister à un opéra, faire la queue dans un supermarché, taper ses recherches YouTube sur sa tablette. Je ne peux baisser les bras maintenant. Pouvez-vous nous aider ? Nous avons tapé à toutes les portes mais, jusqu’ici, sans réponse. Nous avons contacté l’équipe de Sophie Cluzel, d’Anne Hidalgo et d’Agnès Buzyn. Le Maire du onzième arrondissement est intervenu pour nous auprès des bailleurs sociaux. Nous avons même invitée Brigitte Macron à venir nous rendre visite mais elle a décliné notre offre. Pourriez vous nous recevoir pour qu’on vous expose les détails de notre recherche? Je vous remercie du fond du cœur des suites que vous donnerez à ce courrier. Cordialement Lucy Brillié lucy.brillie@gmail.com Facebook Lucy Brillié Instagram lucybrillie

      Il y a 16 heures